Aller au contenu

Appel à volontaires de plus de 60 ans pour l’étude HydroCovid

Etude HydroCOVID

Nous diffusons cet appel pour une étude sur les effets de l’hydrogène moléculaire pour éviter l’emballement des réactions inflammatoires qui conduit aux complications de la Covid.

Il s’agit de l’étude Hydro-COVID qui a été lancée le 21 janvier 2021 sur la métro Grenobloise.

Ce projet est piloté par l’équipe THEMAS du laboratoire TIMC et comporte plusieurs originalités (cf résumé ci-dessous). 

Merci de diffuser largement cet appel autour de vous , notamment auprès de la population de 60 ans et plus qui pourrait bénéficier de cette étude. En effet, l’étude prévoit d’inclure 450 patients en 3 mois avant que l’épidémie ne se ralentisse avec l’arrivée des beaux jours. 

Dr Yoann Gaboreau, Investigateur principal

PROJET Hydro-covid

Par son rôle anti-oxydant puissant, l’hydrogène moléculaire pourrait avoir un effet bénéfique pour éviter l’emballement des réactions inflammatoires qui conduit aux complications de la Covid. Cette hypothèse est étayée par de nombreux arguments précliniques et théoriques, ainsi que par quelques études cliniques chinoises (les guidelines chinoises de prise en charge de la Covid recommandent l’inhalation d’hydrogène, recommandation dont l’intérêt vient d’être confirmé par une publication chinoise décrivant les résultats très positifs d’une étude clinique). L’ingestion d’eau saturée en hydrogène moléculaire a fait l’objet, dans d’autres indications que Covid, de plusieurs études cliniques, et aucun effet secondaire de cette ingestion n’a été rapporté. Une publication récente recommande le lancement d’essais cliniques utilisant une boisson enrichie en hydrogène.


Notre hypothèse est que l’ingestion, le plus tôt possible au début de la Covid, de 2 fois 250 mL par jour d’eau enrichie en H2 par des comprimés contenant 80 mg de Mg (capables de libérer spontanément au contact de l’eau chacun 3,3 mmoles de H2), permettrait de réduire le taux de recours à l’oxygénothérapie chez des patients de plus de 60 ans (dans cette population, le taux d’oxygénothérapie est de l’ordre de 50%). La FDA a classé GRAS (Generally Regarded as Safe) l’eau enrichie en hydrogène, et a classé comme « Nouvel Ingrédient Diététique » les comprimés que nous utiliserons. L’étude sera donc une Recherche Interventionnelle sur la Personne Humaine Hors Produit de Santé de type 2.


Nos hypothèses conduisent à une estimation d’effectif nécessaire de 450 patients (225 dans chaque bras, étude prospective, randomisée, en double aveugle). Ces patients sont des patients de plus de 60 ans, qui viennent d’être diagnostiqués Covid, ne présentent aucun signe de gravité, et peuvent de ce fait être traités à domicile. Une des originalités du protocole sera que les visites d’inclusion se feront par téléconsultation. 


L’investigateur principal, le Dr. Yoann Gaboreau, médecin généraliste, est Maître de Conférences des Universités – Praticien Ambulatoire au département de médecine générale de la Faculté de Médecine de Grenoble, et coordinateur national de la recherche Covid en soins ambulatoires auprès de Reacting. Une dizaine de généralistes de son réseau seront les investigateurs en charge des inclusions. Le responsable de la méthodologie est le Pr. Jean-Luc Bosson, chef du Pôle de Santé Publique du CHU Grenoble Alpes. Le responsable scientifique est le Pr. Philippe Cinquin, ancien directeur du laboratoire TIMC (CNRS / Univ. Grenoble Alpes). Le promoteur sera Agiradom, prestataire de santé à domicile expert dans l’accompagnement des patients, et qui dispose d’une habilitation à faire des essais cliniques à domicile.


Malgré la forte présomption d’un intérêt possible de l’ingestion de H2 à des stades précoces de la Covid, aucun essai clinique visant à évaluer l’intérêt de l’ingestion de H2 n’est actuellement répertorié sur 
clinicaltrials.gov/ L’essai que nous proposons sera donc une première.

Voir le résumé du protocole de recherche.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’étude : http://hydrocovid.imag.fr/

Nous nous tenons bien entendu à votre disposition pour toute demande d’information complémentaire.

Etude HydroCovid
Etude HydroCovid 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.