Telecoop : le premier opérateur télécom coopératif engagé dans la transition écologique et solidaire.

sobriete numerique
Pour « transformer la téléphonie en un secteur adapté aux changements de nos sociétés », la coopérative TeleCoop propose un forfait mobile visant à limiter la consommation de données. L’offre, inédite, consiste à faire payer la consommation réelle de data (données)…

Le bilan catastrophique de la 4G (et bientôt de la 5G)

A l’origine de TeleCoop, il y a le constat de l’impact environnemental du numérique. En 2019, The Shift Project (*) annonçait en effet que « le numérique émet 4 % des gaz à effet de serre du monde », soit davantage que le transport aérien civil.

La croissance exponentielle de la consommation de numérique (volume de données, terminaux, etc.) est préoccupante.
En effet, les émissions en GES du numérique pourrait augmenter de manière significative si rien n’est fait pour en réduire l’empreinte : + 60 % d’ici à 2040.

L’impact carbone est lié en grande partie à la fabrication des équipements (smartphones, tablettes, ordinateurs,…).

Mais une autre source importante de l’empreinte environnementale du web, c’est le réseau. La grande majorité de la consommation d’énergie se situe aux extrémités du réseau, plutôt que dans les data centers.

Le transport des données sur les réseaux est bien plus énergivore que leur stockage

C’est l’acheminement des données sur le dernier kilomètre, qui représente 90 % de l’impact, rappelle Frédéric Bordage de GreenIt.
Ce sont notamment les connexions via les données mobiles qui sont particulièrement énergivores. Ainsi, l’échange de données avec la 4G consomme 23 fois plus d’énergie qu’en Wi-Fi.

Des usages du numérique « hors de contrôle »

Un autre constat, c’est la part croissante du numérique dans nos vies professionnelles et personnelles et dans celles dans la vie de nos enfants (part qui s’est encore amplifiée depuis la crise du Covid). Nous sommes nombreux à souhaiter mieux contrôler nos usages du numérique, mais la taille croissante des forfaits données mobiles ainsi que les débits proposés nous poussent à une surconsommation déraisonnable. L’arrivée de la 5G risque d’ailleurs de faire exploser ces usages..

Avec des forfaits quasi illimités, il est difficile de se rendre compte du véritable temps de fonctionnement de notre téléphone et de sa consommation de données.
L’offre Telecoop Sobriété

L’offre de Telecoop vise donc à réduire notre impact énergétique et à lutter contre l’hyperconnexion. L’opérateur a lancé, mi-novembre 2020, son offre TeleCoop Sobriété, présentée comme le « premier forfait mobile coopératif ».
A rebours des offres illimitées proposées par la majorité des opérateurs, Telecoop veut promouvoir la sobriété numérique via une offre avec de la data limitée. A ce jour, Telecoop est le seul opérateur en France qui propose une vision écologique et citoyenne avec une dimension coopérative et une lucrativité limitée.

Le principe est simple : le forfait, sans engagement, couvre tous les appels et SMS/MMS en France métropolitaine pour 10€ par mois. La consommation de données coûte, quant à elle, 2€ par giga, a contrario des offres illimitées. Ainsi si vous consommez 1 Giga de données mobiles par mois, vous paierez : 10€ + 2€ soit 12€/mois.

L’ objectif de cette offre : connaître, et donc mieux maîtriser, sa consommation de données.
Il s’agit de se ré-approprier nos usages en payant notre consommation réelle de datas.

TeleCoop utilise les infrastructures d’Orange et garantit un service mobile partout dans le monde.

À titre informatif, une enveloppe de 1 Go d’internet mobile permet l’utilisation suivante :

  • l’accès à internet pendant environ 3 heures par jour
  • ou l’envoi de 100 000 mails (sans pièces jointes)
  • ou l’écoute de musique en streaming pendant 20 heures
  • ou l’accès au streaming vidéo pendant 1 heure maximum

Et oui … pas question de regarder Netflix avec un tel abonnement !

Quelques conseils pour réduire ses données mobiles

Si cette offre peut paraître très austère à l’heure des forfaits illimités, on ne peut que se réjouir de cette initiative de téléphonie mobile responsable, la régulation de l’usage des données mobiles demeurant un des gestes clés qui permettront de réduire significativement notre empreinte numérique et de limiter notre exposition aux ondes électromagnétiques. Au-delà du choix de notre forfait mobile, nous pouvons tous diminuer cet impact en privilégiant des fonctionnements plus sobres en données mobiles. Quelques conseils :

Se connecter en Wi-Fi autant que possible

Pour économiser vos données mobiles, il est recommandé de se connecter en wifi dès que vous en avez l’occasion chez soi ou à l’extérieur (de préférence sur une connexion sécurisée, bien sûr).
Certaines applications sont particulièrement gourmandes en données mobiles. C’est notamment le cas des applications de jeux vidéos, les applications de réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram et les applications de streaming (de vidéo ou de musique) telles que Deezer ou Spotify ou encore Netflix. Il vaut mieux donc attendre d’être à la maison pour poster des photos ou des contenus sur les réseaux sociaux ou visualiser des vidéos.

Utiliser le mode hors connexion

L’utilisation hors-ligne est un fonctionnement bien utile proposé par un nombre croissant d’applications. Une fois téléchargés en wi-fi sur votre smartphone, les contenus proposés par Netflix, Spotify, Deezer et autres pourront ainsi être consultés hors connexion.
C’est une habitude à prendre, qui permettra grandement de réduire la consommation de data. Idem pour les applications GPS gratuites comme Google Maps, Waze et autre : une fois téléchargée en wi-fi, la carte pourra être utilisée en mode hors-ligne pour arriver à sa destination. Ne seront pas disponibles, en revanche, les informations en temps réel et les modifications récentes d’itinéraire…

Paramétrer les mises à jour des applications

Vérifier le paramétrage de son appareil pour que les mises à jour automatique des applis se fassent via le Wi-Fi uniquement. On peut également, choisir un réglage similaire pour le téléchargement d’applications.

Tester l’application « Carbonalizer »

L’application Carbonalyser du Shift Project permet de connaître en temps réel notre consommation électrique ainsi que les émissions de gaz à effet de serre qui résultent de notre navigation. Une démarche intéressante  pour prendre conscience de notre impact environnemental.

D’autres conseils ? Merci de les laisser en commentaires de l’article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.